mardi 21 avril 2015

A... comme averses

B... comme brouillard
C... comme chagrin
D... comme déprimant
Bon, je pourrais éplucher toutes les lettres de l'alphabet pour traduire ce printemps gris, pluvieux et froid...

Voilà à quoi l'on pourrait ressembler si l'on se laissait envahir par la morosité de ce "temps de chien"! Wouf! Wouf!


 Qu'à cela ne tienne, on a plein de trucs de survie!
On met du soleil dans son assiette...
 On décore les nichoirs...

On s'entoure de jolies fleurs coupées... 
 
et de rêves d'enfants... 
...et de rires d'enfants
jusqu'au retour du soleil joyeux qui, bientôt, ne saurait tarder!
Et tout d'un coup se faufilent deux petits rayons inespérés, alors on court dehors pour y admirer le printemps accomplir son grand œuvre...
 

jeudi 2 avril 2015

Conte de Pâques...

Pico, le joyeux lapin m'a lu un joli poème d'Émile Verhaeren qui commence ainsi...
"Frère Jacques, frère Jacques,
Réveille-toi de ton sommeil d’hiver
Les fins taillis sont déjà verts
Et nous voici au temps de Pâques,
Frère Jacques..."


Coco, le poussin, ne voulant pas être en reste, me lança une jolie tirade du poète Rodenbach:

"Cloches de Pâques ! Alleluia !
Elles semblent en robes blanches,
Cloches qui s’endimanchent ;
Même celles des vieux clochers
Ont l’air d’avoir mis des tulles légers
Sur leurs jupes de bronze opaques.
Alleluia ! Cloches de Pâques !"

 La poulette Yvette se mit à chanter en dansant les claquettes...
Laquelle est Yvette? 
"Frère Jacques, Frère Jacques
Dormez vous ? Dormez vous ?
Sonnez les matines,
Sonnez les matines,
Ding ding dong
Ding ding dong"
... 

 Ti-Nounours voulait participer à la fête, mais comme il n'avait pas compris que depuis le début on parlait, ici, des cloches de Pâques, il se met à réciter quelques vers de "Œufs de Pâques" de Marcel Pagnol:

"Voici venir Pâques fleuries,
Et devant les confiseries
Les petits vagabonds s'arrêtent, envieux.
Ils lèchent leurs lèvres de rose
Tout en contemplant quelque chose
Qui met de la flamme à leurs yeux.
Leurs regards avides attaquent
Les magnifiques œufs de Pâques
Qui trônent, orgueilleux, dans les grands magasins..."
Alors, j'ai dû raconter à Ti-Nounours la légende des cloches de Pâques...
 La légende affirme que, le soir du Jeudi saint, les cloches des églises se taisent et partent à Rome pour que le Pape les bénissent. Au matin de Pâques, les cloches ailées reviennent en carillonnant pour annoncer la joie de la résurrection du Christ, et répandent des œufs en chocolat dans les jardins pour le plus grand bonheur des enfants.
Le voyage des cloches à Rome, dessin de Grandville 
Joyeuses Pâques!
♥...