jeudi 24 mars 2016

Il y a de cela quelques jours,

 j'ai fait la rencontre d'une charmante petite lapine-ballerine 
qui mourrait d'ennui sur un étalage d'un grand magasin.
Dès le premier contact,
l’habile danseuse au tutu rose se mit à faire des pirouettes et des cabrioles, 
en sautant dans les airs sans doute pour m'impressionner.
Puis, en moins de temps qu'il en faut pour le dire, 
la danseuse s’élança dans mon panier d'emplettes.
Avec un regard tristounet et un petit sourire enjôleur, 
la jolie me supplia de l’amener chez moi pour la fête de Pâques.
Vous comprendrez mon incapacité à abandonner cette petite chérie, 
moi qui adore les lapinous.
J’ai bien fait de ramener la belle chez moi. 
La petite finaude, qui dit s’appeler Lapinette, 
m’a déjà inspiré tout plein d’idées…
D’abord, j’ai dû lui acheter plein d’œufs en chocolat à cacher dans le jardin 
pour perpétuer la tradition du jour de Pâques. 
Malgré l’épaisseur de la neige tout autour, 
j’ai dû m’incliner à sa demande devant son insistance.
Deux jours plus tard, elle m’a réclamé des amis lapins. 
Je lui ai donc confectionné des amis en coquilles d’œuf
 que j’ai décorés de petits chapeaux ou de pousses de plante. 
J'ai pris l'idée des cocos en forme de lapin ici
Comme il y a encore beaucoup de neige dehors, Lapinette m’a alors demandé des fleurettes pour avoir l'impression d'être dans un petit jardin printanier, où elle pourrait cacher ses œufs de chocolat tout en s’amusant avec ses nouveaux amis. 
J’ai trouvé que c’était une excellente idée.
Mais quand elle m’a demandé de lui préparer de petits mokas pour rendre la table plus festive, 
je lui ai fait jurer que ce serait là sa dernière exigence… 
Au bout du compte, je me suis vraiment beaucoup amusée à monter ce petit décor printanier 
et c’est grâce à la jolie Lapinette que je le dois. 
De plus, les mokas étaient délicieux.
Je vous souhaite à tous et à toutes 
une joyeuse fête de Pâques!

dimanche 13 mars 2016

Dans un monde parfait...

...il y aurait de la nourriture pour tous 
et le soleil brillerait la plupart du temps... 
mais, voilà, le monde parfait n'existe pas,
car souvent chacun tire sur sa part du buffet...
Je ne sais pas si je vous ai déjà parlé des écureuils gris de chez nous.
Ces petits bandits, qui s'amusent à écorcher mes branches d'arbres pour se faire des nids (désolé, les photos sont de mauvaise qualité), ont décidé cette semaine de partir avec la cloche de graines d'oiseaux...
Les petits Juncos ardoisés
 ne sont vraiment pas contents...
... et les cardinaux sont furieux...
... mais, bon, les pauvres sont tous affamés en cette fin d'hiver... 
D'autre part, la fête de Pâques arrive tôt cette année...
mieux vaut se préparer, car les petits poussins piaillent fort,
pendant que les fleurs dansent... tralala... lala...
♫♪♫
À très bientôt!