lundi 30 mai 2016

Humez ce parfum Mesdames et Messieurs...


...le marchand de flagrance est passé ce matin.
Il a brassé les branches du lilas
pour en extraire l'huile divine 
de ses fleurs capiteuses. 




Devant ces fidèles petits trésors, 
qui reviennent chaque année, 
je me mets à chanter:
 ♫♪ Les p'tits cœurs... ♪♫ 
Pauvres cosmos au nébuleux feuillage
 qui poussent dans un sol aride quasi lunaire, 
pendant que d'autres, mieux lotis, 
dansent au pied de l'érable
avec leurs mignonnes compagnes.


Et toi, petit myosotis des bois,
même si tu es plus beau qu'un poème,
tu es bien trop menu
 pour rivaliser de beauté avec le bleu de l'azur.


 On dit que la troisième dimension serait apparue
 un matin de mai dans un Jardin d'Eden,
quand toutes les plantes
 se sont mises à fleurir en même temps.



 Depuis, les fées Clochettes gardent l'entrée de ce paradis;
seuls ceux qui portent en eux la bonté y
sont invités pour voir le monde apparaître en 3D.








"Pour celui qui contemple l'univers avec des yeux d'artiste,
c'est la grâce qui se lit à travers la beauté,
et c'est la bonté qui transparaît sous la grâce." Henri Bergson

dimanche 22 mai 2016

Chlorophylle joyeuse...

  ... j'ai tant espéré ton retour.
Je me suis langui bien des jours
dans l'attente impatiente de revoir
 tes pigments de bonheur
 dans l'éclat du nouveau printemps. 

  
Tu es alors réapparue,
d'abord hésitante,
attirée par la chaleur caressante
des rayons du soleil... 


Te voilà de nouveau gorgée de lumière, 
prête à remplir mon cœur d'enthousiasme et de joie.


Sous ton manteau végétal, 
tu concoctes le doux parfum des fleurs... 
ces fines dentelles de couleur
 que toi seule sais broder d'une touche magique 
en un mystérieux claquement de doigts.


La féérie s'installe tout autour.
 À la moindre brise, les oiseaux naissants 
se mettent à gazouiller et à trembler de joie.

Je me sens moi-même un peu chlorophylle,
car je me nourris de la même énergie lumineuse que toi.


Molécule enchanteresse,
n'est-ce pas sous la verdure des arbres 
que les bouddhas atteignent l'illumination?
Alors, je vais m'asseoir là...

"Je ne puis regarder une feuille d'arbre sans être écrasé par l'univers" disait Victor Hugo